Combien coûte un logement neuf : votre promoteur décompose son prix de vente

Votre recherche

Pour nos clients, le prix d’achat d’un appartement neuf peut sembler une valeur abstraite qui ne s’apprécie que par rapport aux prix du marché immobilier local. Or, le prix d’un logement neuf se détermine en fonction de son coût de construction global. Celui-ci est évalué à partir de plusieurs facteurs liés à la conception et à la construction du programme immobilier. Ces facteurs sont peu connus de l’acheteur final, et Imodeus les détaille ci-dessous en toute transparence.

Combien coûte un logement neuf ?

Exemple de ventilation du coût d'un logement neuf à Castelginest (31) pour postes de dépenses (moyenne: social + libre)

1/ Le prix du foncier : le coût du terrain constructible

Dans un marché équilibré, le prix du terrain va être déterminé en retranchant du Chiffre d’Affaire global de l’opération (égal à la somme des ventes des logements, au prix fixé par le marché de l’immobilier) l’ensemble des dépenses liées à l’opération ainsi que la marge espérée par le promoteur.

 

Dans un marché en tension, face à une pénurie de terrains constructibles, confronté à une forte demande de logement, les promoteurs sont contraints de se livrer à une surenchère pour maîtriser les fonciers, véritable carburant de leur activité. Les conséquences en sont une baisse des marges des promoteurs et surtout une alimentation de l’inflation des prix de ventes de l’immobilier neuf, donc du prix final présenté au futur acheteur d'un appartement neuf.

 

Pour un promoteur, le coût d’un terrain est conditionné par son emplacement et sa constructibilité. Un terrain constructible de faible superficie localisé en centre-ville de Toulouse ou de Nantes pourra présenter un prix supérieur à un terrain de surface plus importante en périphérie de l’agglomération.

 

Ici, c’est le marché foncier qui fixera le prix du terrain. Il est donc déterminé par la rareté de l’offre locale, l’attractivité de l’emplacement selon sa proximité avec les infrastructures de transport et avec les services, ainsi que la qualité et l'attractivité de la commune ou du quartier, .

 

Cependant, cette donnée est à pondérer avec le potentiel de constructibilité du terrain : que peut-on construire dessus ? Les règles d’urbanisme locales (Plan Local d’Urbanisme) et la géométrie du terrain vont permettre de déterminer une surface de plancher constructible – et donc valorisable par le promoteur. A situation équivalente, un terrain de 1000 m2 offrant la possibilité de construire 20 logements aura davantage de valeur qu’un terrain de 2000 m2 permettant la construction de 15 logements.

 

Enfin la valeur du terrain pourra être affectée par des aléas techniques qui renchériront les coûts constructions : nécessité de fondations profondes, cuvelages…

 

A ce coût d’achat du terrain constructible s’ajoutent enfin les frais de mutation (frais de notaires, rémunération d’éventuels intermédiaires) et de mise en conformité du terrain (coûts de démolition, de dépollution…) et de terrassement qui varient selon la nature du terrain et de la future résidence.

 

2/ Les honoraires du maître d’ouvrage

Le promoteur immobilier est le maître d’ouvrage : il assure le contrôle, le financement et la gestion du projet immobilier de la conception à la commercialisation. La structure de maîtrise d’ouvrage est généralement composée de professionnels dédiés à la recherche des terrains, au montage des permis, au suivi des opérations, à l’administration des ventes, au suivi de la clientèle, à la commercialisation, etc…

 

Les honoraires de la maîtrise d’ouvrage servent à entretenir cette structure dont l’objectif est de produire et de livrer des bâtiments de qualité.

 

3/ Les honoraires de la maîtrise d’œuvre et de contrôle

Le promoteur maître d’ouvrage s’entoure des compétences externes de professionnels pour la conception et la construction des bâtiments. Le coût de l’ensemble de ces intervenants a été regroupé sous le terme réducteur « Honoraire Maîtrise d’œuvre » sur les graphiques de cet article. Ces partenaires sont les suivants.

L'équipe de maîtrise d'œuvre 

L’équipe de maîtrise d’œuvre, dont le membre le plus connu est l’architecte, est assisté par les bureaux d’études techniques (structures, sols, fluides…), éventuellement par un paysagiste, par un coordinateur OPC chargé de l’Ordonnancement, du Pilotage et de la Coordination de l’ensemble des acteurs. Cette équipe va concevoir le projet dans les règles de l’art, soucieuse de la qualité architecturale, technique et d’usage du futur bâtiment et du respect de la commande du Maître d’ouvrage. Elle va ensuite organiser la consultation des entreprises et suivre les travaux en coordonnant les interventions des différents acteurs jusqu’à la livraison.

Le bureau de contrôle

Le bureau de contrôle est chargé de contrôler la conformité du projet à la réglementation relative à la solidité, la thermique, l’acoustique et la sécurité.

Le coordonnateur Sécurité, Protection de la Santé

Ce dernier partenaire du promoteur s’assurera que les différents intervenants intègrent la prise en compte de la sécurité des travailleurs lors des différentes étapes du projet immobilier, de la construction à l’entretien des bâtiments.

 

4/ Les coûts de construction du programme immobilier

La construction du programme immobilier est le poste financier le plus important d'une opération immobilière. En effet, les frais de construction sont très variables selon la nature du futur programme immobilier.

 

Ainsi, contrairement à une idée communément répandue, il est beaucoup plus coûteux de construire en zone dense qu’à la campagne. La maison isolée est la forme urbaine qui présente le coût de construction le plus bas, à condition de ne pas tenir compte bien entendu des coûts de voieries. En milieu dense, il sera nécessaire de prendre en compte :

  • La proximité des immeubles voisins
  • L’absence de foncier libre (terrain) imposant d’enterrer les places de parkings
  • La réglementation sur la sécurité qui devient plus lourde lorsque le nombre d’étage augmente.

 

La nécessité de consommer moins de foncier en milieu urbain, donc de construire plus densément, entraîne mécaniquement une augmentation des coûts de construction.

 

Les règles d’urbanisme (PLU) auront aussi un impact, parfois très lourd, sur ces coûts :

  • Imposition d’un niveau en attique dans certaines régions
  • Obligation de réaliser un parking en sous-sol par logement

 

Les principes constructifs mis en œuvre peuvent aussi fortement faire varier les coûts de construction donc, au final, le prix de vente de chaque appartement. Un toit terrasse est plus onéreux qu’une charpente classique tuilée. Le choix de matériaux de gros œuvre de meilleure qualité aussi, mais cette qualité se retrouve à long terme dans la valeur patrimoniale du bien. Nous pouvons aussi citer la conception bioclimatique du logement.

 

De plus, l'environnement réglementaire mouvant (réglementation thermique, accessibilité des personnes handicapées) qui va dans le sens d’une amélioration de l’habitat neuf, provoque une inflation des coûts. Le maître d’ouvrage aura besoin de tout le savoir faire de son équipe de maîtrise d’œuvre pour arbitrer les moyens et techniques à mettre en œuvre pour obtenir le bâtiment le plus qualitatif au meilleur coût pour l'acheteur final.

 

Le prix de vente d’un logement neuf est aussi tributaire des coûts liés à la mise en conformité du programme avec les normes environnementales (RT 2012 et future RE 2020) ou avec une éventuelle labellisation NF Habitat HQE.

 

Enfin, dernier facteur faisant varier les coûts de construction, le niveau de prestation de la résidence et de ses logements. L’acheteur d’un appartement neuf s’attend par exemple à un certain niveau de services et prestations :

  • Solutions domotiques intégrées permettant de piloter le chauffage ou les volets roulants
  • Environnement paysager pour l’agrément des résidents
  • Parking fermé et sécurisé

5/ Les taxes

Sont intégrées aux coûts d’un programme immobilier les taxes d’aménagement, la redevance archéologique, la participation pour le financement de l’assainissement collectif et, bien entendu, la TVA.

 

6/Assurances et frais financiers

Tous les logements neufs sont couverts par une assurance dommage-ouvrage, prise par le Maître d’ouvrage, qui couvrira pendant 10 ans les sinistres relatifs à la solidité du bâtiment, au clos et au couvert, ainsi que tous ceux qui rendraient le bâtiment impropre à sa destination.

 

Pour réaliser l’opération, le Maître d’ouvrage doit, d’une part, avoir recours à un financement bancaire et, d’autre part, garantir à ces acquéreurs, dans le cadre de la VEFA, la bonne fin de l’opération par le biais d’une assurance appelée Garantie Financière d’Achèvement.

 

7/ Honoraires et frais de commercialisation

Pour commercialiser son opération, le maître d’ouvrage va devoir engager des frais de marketing et de communication (plaquettes, publicité sur tous supports…), animer des équipes internes de vente, avoir recours à des partenaires commerciaux. L’ensemble de ces actions représente un coût, dont la structure est très dépendante de la stratégie commerciale adoptée.

 

 

En savoir plus sur l'activité du promoteur immobilier :

 

Je souhaite être recontacté pour parler de mon projet immobilier

Les champs suivis d’un astérisque (*) sont obligatoires. Ces données sont collectées par Imodeus, responsable de traitement, afin de traiter votre demande. Elles seront conservées durant trois ans. Conformément à la règlementation en vigueur en matière de protection des données personnelles, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement ou de portabilité de vos données ainsi qu’un droit de limitation ou d’opposition au traitement, que vous pouvez exercer en vous adressant à : IMODEUS – 11, avenue Parmentier – CS 70117 – 31201 Toulouse cedex 2. Pour plus d’information, vous pouvez vous reporter à la page des données personnelles.
Nos conseillers vous répondent au
05 67 73 32 33

Découvrez les avantages offerts aux acheteurs de logements neufs

Pour Habiter
Le PTZ
La TVA réduite
Pour Investir
Investissez dans l'immobilier locatif et bénéficiez de réduction d'impôts